AURASOL MISE SUR L’ESSOR DU PHOTOVOLTAÏQUE EN TUNISIE

La société tunisienne Aurasol, qui a fait ses preuves en exportant ses installations photovoltaïques en Allemagne, se tourne désormais vers son marché naturel: la Tunisie.

Par Zohra Abid

En Tunisie, un pays qui ne manque pas de vent et de soleil, les perspectives de développement des énergies renouvelables, notamment éolienne et solaire photovoltaïque, sont très importantes.

L’Etat, qui fait face à un déficit énergétique croissant, a mis en place plusieurs projets visant à promouvoir les installations solaires photovoltaïques dans les secteurs tertiaire, industriel et du bâtiment. Ainsi qu’un programme de rationalisation de la consommation d’énergie, se donnant pour objectif de réduire, d’ici 2016, jusqu’à 22%, la consommation nationale d’énergie conventionnelle. Et de réaliser, à la même date, près de 1.000 installations solaires totalisant une puissance globale de modules photovoltaïques de 1.500 KW.

Paroles d’experts

Les entreprises spécialisées dans la fabrication, la distribution et l’installation de panneaux solaires destinés aux particuliers comme aux professionnels se multiplient en Tunisie et le marché de l’énergie verte commence à prendre de l’ampleur. Mais le consommateur, qui a beaucoup à y gagner, ne semble pas encore suffisamment sensibilisé. Car s’il commence à prendre conscience du bénéfice économique à tirer des installations photovoltaïques, il a encore du mal à distinguer entre les produits, dont la qualité, l’efficience et la robustesse varient énormément d’une marque à une autre.

C’est, d’ailleurs, pour aider à combler cette lacune que les responsables de la société Aurasol ont organisé, récemment, un dîner-débat dans un hôtel de la banlieue nord de Tunis, en présence des médias, des responsables de la Steg et des professionnels du secteur des énergies renouvelables. Ce fut aussi une occasion pour présenter cette jeune entreprise, qui mise sur le développement de l’énergie solaire en Tunisie. Et au-delà, dans les pays africains subsahariens…

Créée en 2010, avec un capital de 4,98 millions de dinars (MD) dont 27% de participation étrangère, la société Aurasol vient de franchir une nouvelle étape dans son processus de développement, en passant du statut de société totalement exportatrice à celui de société partiellement exportatrice.

La crise en Europe, qui a réduit son carnet de commandes en provenance notamment de l’Allemagne, semble avoir incité Aurasol à se tourner également vers le marché tunisien où la société espère s’imposer grâce à la fiabilité de ses installations. Et à leur prix relativement compétitif. Car si l’on trouve, sur le marché tunisien, des installations photovoltaïques, en provenance notamment de Chine, dont le prix est moins cher que celui d’Aurasol, les produits de l’entreprise tunisienne restent plus fiables, plus robustes et leur durée de vie est beaucoup plus longue.

«Nous soutenons le développement du photovoltaïque raccordé au réseau moyenne et basse tension dans le secteur résidentiel, industriel, hôtelier, médical et agricole», a expliqué Khaled Nasraoui, directeur général-délégué d’Aurasol, dont les produits, issus d’une ligne de production d’origine suisse, sont fabriqués sous licence dans la zone industrielle Oued Zargua, à Béja (nord-ouest).

Les avantages des panneaux photovoltaïques sont, selon lui, très nombreux. Il s’agit, tout d’abord, d’une énergie inépuisable, performante en termes de rendement et qui peut bénéficier à toutes les régions, notamment les plus défavorisées. Le développement de cette industrie pourrait également participer à l’effort national de création d’emplois.

L’avenir est dans le renouvelable

M. Nasraoui estime que le climat actuel en Tunisie est propice au développement de ce secteur qui a, du moins théoriquement, un avenir prometteur… «A condition, ajoute-t-il , que les pouvoirs publics assouplissent les délais d’octroi des avantages tant pour les particuliers que pour les entreprises qui choisissent de recourir à cette source d’énergie».

Les usages du photovoltaïque sont multiples. «Outre le secteur résidentiel pour les privés, les entreprises (usines, hôtels, cliniques…), les collectivités locales sont également concernées par le recours à cette source d’énergie, pour l’éclairage public ou encore l’affichage urbain. Dans le domaine agricole, le photovoltaïque peut notamment servir au pompage de l’eau ou au chauffage des serres. On y recourt également pour certains usages dans le secteur des télécoms», explique le directeur général-délégué de la société Aurasol.

«Chez Aurasol, nous avons l’avantage de la maîtrise de la technologie ainsi que celle des coûts. Nous offrons la proximité à nos clients en leur garantissant la réactivité, le tout avec un rapport qualité-prix compétitif et un know-how affirmé et confirmé par les nombreux projets que nous avons déjà traités», a encore souligné Khaled Nasraoui. Qui invite le client tunisien à bien se renseigner au préalable sur la provenance des panneaux solaires et à ne pas se fier aux rabais que certaines entreprises pourraient lui faire miroiter. Les prix trop alléchants pourraient cacher, en effet, des défauts de fabrication qui ne tarderaient pas à se révéler et à transformer l’investissement en une perte sèche.

Des réseaux et des… réseaux

Pour distribuer ses panneaux, Aurasol s’appuie sur un réseau de revendeurs agréés bénéficiant d’une bonne connaissance des produits, de la confiance de l’entreprise et du savoir-faire nécessaire qui leur permet d’être de bons conseillers, l’objectif n’étant pas seulement de vendre des installations, mais d’en assurer le bon fonctionnement et la longévité requises. «Pour les produits distribués sur le marché tunisien et destinés aux particuliers, le retour sur investissement varie généralement entre 7 et 8 ans. L’énergie produite en plus des besoins peut être injectée dans le réseau de la STEG», explique M. Nasraoui. «Pour les grands projets, c’est Aurasol qui réalise elle-même les installations», précise-t-il.

En cette période où l’économie tunisienne traverse une période particulièrement difficile, le recours au photovoltaïque pourrait constituer une alternative pour alléger les dépenses liées au poste énergie, et qui pèsent sur le budget des entreprises, qu’elles soient publiques ou privées. D’où le souhait des dirigeants d’Aurasol de voir «le marché tunisien s’équiper davantage d’installations photovoltaïques grâce à une prise de conscience collective et au soutien renforcé des autorités de tutelle».